Une page Facebook, c’est un peu comme une partie de poker : Un joueur expérimenté pourra tirer profit au maximum d’une main gagnante et pourra limiter la casse avec une mauvaise main, mais ne pourra pas faire de miracle.

Si vous créez un site Web au plombier de votre quartier c’est bien. Lui proposer une page facebook avec c’est juste inutile. Pour ne pas dire ridicule. Evitons tout de même de tomber dans l’extrême, mais la réalité est là :

Des entreprises opérant dans le social washing dépassant tout juste la barre du millier de fans est monnaie courante. On pense ne pas être dans le coup si on est pas sur facebook. Alors on se précipite, délivre la mission à un stagiaire improvisé community manager et se retrouve sur le plus gros réseau social sans vraiment savoir pourquoi ni comment. Bref, je m’égare.

Un capital sympathie fort

Voilà pour moi une des clefs majeures permettant de partir sur de bonnes bases lors de la création d’une page facebook.

Et il est clair qu’Oasis, avec ces petits fruits plein d’humour avait toutes ses chances pour réussir le paris du Web 2.0. Devenir fan de ces personnages colorés, pourquoi pas ? Jouer sur l’affect était tout à fait envisageable.

Un marketing et une communication solides

Mais en amont, très en amont, il y a eu des études marketing bien menées qui ont su définir une cible précise et adopter le ton qui va avec. Oasis débarque sur les médias de masse avec des pubs originales,  pétillantes, pleines d’humour et de couleurs vives qui marquent.

Rien à cacher

Pour enfoncer le clou, cette campagne est orchestrée autour d’un produit qui se veut rafraîchissant, sans colorant, ni conservateur, à base d’eau de source… Pas d’huile de Palme donc pour Oasis, on devrait éviter le désastre causé par une mauvaise communication de crise en ligne :)

Le résultat ?

L’équipe en charge du community-management partait donc sur des bases saines et solides. Il n’y avait pas de risque majeur à investir les réseaux sociaux. Avec les bonnes idées, « il n’y avait plus qu’à » : le potentiel était là, et ils ne sont pas jetés dans la jungle du Web social la tête en avant et les yeux fermés.

Le résultat, donc, est une page Facebook dépassant la barre du million de fans, qui tutoie ses lecteurs et propose actuellement d’élire son fruit préféré.

14 de mes amis sur mes 200 sont fans. Et je le suis aussi :)

Liens :

Oasis Fun Page

http://www.oasisforfun.com/