Notes

Le Cloud Computing sera ici abordé uniquement dans sa dernière couche qui est celle qu’on pourrait qualifier de « grand public » puisque c’est la seule visible par la plus grande majorité d’entre nous. Le Cloud Computing ne se résume bien évidemment pas à la simple utilisation de « petites » applications en ligne, néanmoins ce sera l’unique volet traité dans ce billet. Puis il faut avouer que ça en jette dans le titre d’un billet 😉 Voici une ressource parmi tant d’autres pour en savoir plus sur le Cloud Computing.

La tête dans les nuages

Le « Cloud Computing » : un concept dont on entend de plus en plus parler. On donne souvent l’exemple de Google Apps pour mettre un visage dessus. Chacun le voit comme une révolution à son échelle.

Je tenais, par le biais de cet article, à vous présenter quelques applications basées sur le concept du « Cloud » qui peuvent radicalement changer et faciliter votre manière de travailler, vous, entrepreneur du Web :) Elle s’applique parfaitement dans un cadre de travail comprenant un ordinateur fixe secondé d’un ordinateur portable. Mais on peut imaginer la même chose avec bien plus d’ordinateurs, vous en ressentirez d’autant plus les bénéfices !

Les services en ligne se développent à vitesse grand V

Dans une chaîne d’éléments acoustiques (Microphone, amplificateur, enceintes…) , la qualité du rendu final est déterminé par l’élément de qualité la plus médiocre. Dans un espace de travail décentralisé, c’est le même principe. Si par exemple vous pouvez décentraliser votre création de rapports Web Analytics mais pas votre boite mail, alors l’intérêt de cette première chute brutalement. Heureusement, au fil des années, de plus en plus d’applications sont disponibles « dans le nuage » se qui renforce l’utilité de celles disponibles depuis déjà très longtemps.

Bien qu’en majorité très connues, je tenais à vous en présenter quatre d’entre elles, celles que j’utilise le plus et qui changent radicalement la manière d’appréhender le travail sur le Web.

GMail

Google fait beaucoup d’effort pour aller dans la direction du Cloud, notamment avec sa suite d’applications « Google Apps » (Qui comprend entre autre Google Reader, Agenda, Documents…) ainsi qu’avec son projet de Google Chrome OS. Mais si je devais  garder qu’une application Google, ce serait Gmail.

Le cloud computing est un schéma simplifiant l’espace, qui décentralise mais aussi dématérialise. Ainsi, votre Webmail Gmail ne gère pas vos mails en les classant physiquement dans différents dossiers. Tous vos mails sont noyés dans un flux, disponible dans l’onglet « Tous les messages » et sur chacun d’eux peut être collé des étiquettes appelées des « libellés » permettant ainsi de supporter une multitude de classifications sans démultiplier physiquement les mails dans un tas de dossiers. Vous pouvez ensuite afficher vos mails en les triant par Libellés.

Les maîtres mots sont donc simplicité, fluidité, légèreté. Bref, que du bonheur 😉 Ainsi, vous comprendrez aisément que votre Boite de Réception n’est pas une « vraie » boite de réception. C’est juste que les mails reçus se voient automatiquement attribués le libellé « Boite de Réception ». Mais vous pouvez en décider autrement grâce aux « Filtres » pour traiter un mail dès sa réception en fonction de différents critères. Au passage, sachez que l’action « Archiver un mail » ne fait que retirer le libellé « Boite de réception » de ce dernier. Pensez donc à lui attribuer au moins un libellé avant, sans quoi votre mail sera noyé dans votre flux.

A noter que GMail supporte également les protocoles POP3 et IMAP permettant ainsi de s’en servir avec un client mail classique tel qu’Outlook ou Thunderbird.

MyPoSEO

MyPoSEO permet de surveiller ses positions dans les différents moteurs de recherche, et ce en ligne. Je vais ici être bref puisque j’ai déjà réalisé sur ce blog un test de MyPoSEO. Je voudrais juste profiter de cette occasion pour signaler que MyPoSEO est un outil jeune, qui peut être encore amélioré mais qui fait preuve à mes yeux d’un potentiel immense.

Je voulais également parler de Yooda See U Rank qui est l’un de ses concurrents : complet, puissant, j’ai pu l’essayer quelques jours au côté de Julien Ringard. Je dois admettre que c’est du très lourd et certainement la référence dans son domaine. Mais afin de préserver mon IP et surtout dans un but de décentralisation, je n’utiliserai jamais un outil de monitoring SEO fonctionnant en local. Peut être à tort, j’attends vos avis et réactions.

Dropbox

L’essayer c’est l’adopter. Cet adage vieux comme la pub est tellement vrai pour Dropbox ! Le principe est simple : Il s’agit d’un service proposant du stockage en ligne gratuitement jusqu’à 2Go. Vous gagnez ensuite 250Mo par amis invités. Personnellement j’ai souscrit à l’offre payante à 99$ par an donnant ainsi accès à 50Go. Ca représente à peine un peu plus de 6€ par mois et ça change la vie, voici pourquoi :

Une fois inscrit, vous installez Dropbox sur vos différents ordinateurs et vous choisissez l’emplacement du dossier à partager. Ensuite tous vos postes seront synchronisés automatiquement dès que vous modifiez un fichier !

Dropbox gère le versioning, ainsi vous pourrez retrouver les versions de vos fichiers écrasés ou supprimés et ce jusqu’à un mois en arrière gratuitement ou bien en illimité pour 39$ par an.

Gravite autour un tas d’autres fonctionnalités : vous pouvez partager des fichiers avec une URL publique, choisir de ne pas synchroniser en local certains dossiers ou bien en partager certains avec d’autres utilisateurs du service… Bref c’est un outil vraiment génial. Si vous n’êtes pas encore inscrit c’est par ici ! (Et je gagnerai 250Mo de plus au passage ;).

Delicious

Delicious un outil de « Social Bookmarking ». Comprenez un outil permettant de sauvegarder ses Favoris en ligne en rajoutant une couche sociale permettant d’échanger et de partager ses bookmarks avec les autres utilisateurs. Anciennement dénommé « del.icio.us », il fût racheté par Yahoo ! fin 2005 et risque d’être revendu incessamment sous peu.

La manière de classer ses favoris est la même que celle utilisée pour classer ses mails avec GMail. Là où on parlait de « Libellés » avec GMail, on parle désormais de « Tags » pour Delicious. Ainsi, on oublie la méthode « à l’ancienne » du classement par dossiers. On peut par exemple attribuer à un bookmark plusieurs tags plus ou moins généralistes tels que « seo », « wordpress », « plugin » ou encore « seo », « blog », « blackhat »… Bref, bien plus souple, intuitif et pratique qu’un rangement physique et de plus accessible depuis n’importe où !

Il existe bien évidemment pléthore de concurrents, notamment Google Bookmarks.

http://www.delicious.com

Pour finir

Certaines personnes, telles que WebMarketing Junkie ont poussé la dématérialisation à l’extrême et gère leur vie entièrement en ligne. Les possibilités imaginables sont infinies. Si vous travaillez dans le Web et utilisez au quotidien des services en ligne (gratuits ou payants) dont vous ne pourriez plus vous passer, n’hésitez pas à les partager via les commentaires de cet article !